We Hate You Please Die à l’assaut du Trabendo

Publié le par

Depuis août, l’équipe du Supersonic a investi l’extérieur du Trabendo avec une programmation rock, comme on l’aime, et exclusivement française (Covid oblige). Chaque soir est donc devenu un rendez-vous précieux pour la scène alternative actuelle, loin d’avoir dit son dernier mot. Nous aussi, on passe nos derniers rayons de soleil sur cette terrasse et le 17 septembre, la bande bien énervée de We Hate You Please Die a ramené son punk brut de décoffrage, pour un live dense et intense.

crédit : Claire Desfrançois

Quelques notes de guitare tâtent le terrain. Une double voix s’élève sereinement « We hate you, we hate you please die ». L’implosion imminente marine dans sa rage. La mélodie s’alourdit, le couvercle va bientôt sauter. Subitement, la déferlante ravage tout sur son passage ; coups affamés et riffs acérés lacèrent la scène. Raphaël Balzary, le chanteur, se cramponne au micro et hurle en boucle « We hate you, we hate you please die ! », comme un disque qu’on saigne pendant des heures pour évacuer colère et surexcitation. Plein phare sur la foule masquée, sous un déluge d’applaudissements et de cris.

crédit : Claire Desfrançois

Le lendemain matin, la musique grésille encore devant nos tasses de café aussi sombres que la rosée. Mais quand vos tympans bourdonnent, l’aube paraît moins déprimante. On prend subitement conscience que le concert a foutu un grand coup de pioche dans le quotidien pour y verser un semblant de bonne humeur. Même masqué.e.s. On n’avait pas ressenti ça depuis des mois. 

crédit : Claire Desfrançois

Forcément, en parcourant son premier album Kids Are Lo-Fi, paru il y a deux ans, et son EP Waiting Room, fraîchement sorti au printemps dernier, We Hate You Please Die tape en plein dans le mille. Cocktail électrique, leurs titres émettent une saveur punk qui garde l’instinct originel du genre tout en l’inscrivant dans notre époque comme un rempart contre une société incessante. Un « Melancholia Rain » ou un « Figure It Out » – dont le clip est à regarder d’urgence ici ! – se laissent complètement dérailler en live pour devenir une vraie fiesta.


Écoutez We Hate You Please Die ici !

Retrouvez-les sur FACEBOOKINSTAGRAMYOUTUBE

Toute la programmation du Supersonic au Trabendo est ici !