Thérèse : Behind The Fringe, épisode 1

Publié le par

Tout au long du processus d’enregistrement de son premier EP, Thérèse nous invite à découvrir les différentes étapes d’une future œuvre qui, pour elle comme pour nous, pourrait purement et simplement tout changer. Elle a gentiment accepté de tenir un journal vidéo de l’événement, que nous partagerons avec vous, avec elle et pour elle. Dans ce préambule à son entrée en studio, elle livre ses motivations, son état d’esprit, ses doutes mais, plus que tout, sa place, sincère et profonde, au cœur d’un système mis à mal, souvent désespérant mais qui n’empêche à aucun moment de se dépasser pour créer. Place à l’épisode 1.

crédit : Marilyn Mugot

Aujourd’hui, qu’est-ce qui pousse une créatrice à vouloir insuffler toute son énergie dans la conception et la réalisation de chansons, dans l’implication personnelle, intime et expérimentale intrinsèquement lié à l’apparition des idées, des premières bribes puis du mouvement, constant, inlassable ? Thérèse est honnête à travers ses propos ; elle s’interroge, cherche au plus profond d’elle-même ce qui la pousse à affronter ce que beaucoup considèrent comme vain, après la crise que nous venons de traverser : en quoi la gestation d’un EP peut-elle être importante et casser les codes usés d’une économie et d’une culture artistiques en totale implosion ? Dans sa voix, sur son visage, se conjuguent l’angoisse et la conviction, l’envie et l’interrogation. Cet indicible « pourquoi ? » que personne ne daigne affirmer, elle l’embrasse.

View this post on Instagram

J-1. Demain j'entre en studio pour enregistrer mon premier EP solo. Enfin. Déjà. Chépluuuus 🤯 J'ai hâte d'y retrouver Adam Carpels et Alexandre Zuliani, ceux qui m'aident à forger et aiguiser mes armes dans cette bataille contre le silence que le monde tente de nous imposer ⚔️ 📯 Mon ami Raphaël du mag @punktum.fr m'a soufflé une idéfi (contraction de "idée" et "défi") : tenir un journal de bord de ce moment. J'avais jamais vraiment pensé à faire ça mais je me dis que ça peut être un chouette moyen de partager avec vous qui me soutenez, un moment habituellement assez "secret". Un moyen peut-être aussi d'échanger avec d'autres artistes sur ce processus si particulier qu'est le studio. Et probablement également une chance pour moi de conscientiser cette étape et ramener cette expérience au présent. Comment je me sens ? Je vous dis tout dans la vidéo et je tenterai chaque jour de vous faire un résumé dans cette petite série que j'ai décidé à l'instant d'appeler "Behind The Fringe" (t'as capté le jeu de mots du dimanche soir wesh ?). Tout sera posté sur mon IGTV et relayé sur @punktum.fr. Je ne sais pas à quoi ça va ressembler parce que c'est encore une idée sortie du chapeau. A l'image de ce projet ET de notre nouveau quotidien à tâtons. N'hésitez pas à réagir et poser vos questions si jamais certaines vous traversent en regardant ces petits bouts de vie. Souhaitez-moi bonne chance ou ce que vous voudrez 🙏❤️ PS : le clip de T.O.X.I.C sort le 30 septembre. C'est dit. Cc. @adamcarpels @daydreammusicfr @tanguyyou @alexmonvillelacouveuse 👕 @gaganpaulofficial

A post shared by Thérèse (@tcommetherese) on

Deux visages, deux caractères nous apparaissent avant le grand saut ; ceux d’une femme prête à sacrifier des heures primordiales de sa vie personnelle, douloureusement ; mais surtout ceux d’une artiste qui, dans la rédemption qui s’annonce, sait faire un choix pénible, angoissant et en souffrance, mais nécessaire. Elle ne cache rien. Elle donne, elle nous trouble, elle s’impose en catalyseur de causes et de conséquences que nous mettons trop souvent de côté. Les jours qui s’annoncent seront primordiaux, cruciaux. Et nous ne pouvons que la remercier de nous emmener, par la main et l’âme, auprès d’elle et de ceux qui transformeront la pensée et l’émotion en actions.


Retrouvez Thérèse sur FACEBOOK TWITTER INSTAGRAM YOUTUBE