Sam Himself, catalyseur magnifique de nos pouvoirs intérieurs

Publié le par

S’interrogeant, comme l’indique la présentation de son album, sur les limites du pouvoir tant humain que social, Sam Himself signe un disque souffreteux et empli d’une mélancolie à même de réveiller les faiblesses de nos âmes. Et de les transformer en force capables de changer la donne, pour nos vies et celles des autres.

crédit : Stephan Tschumi

La longue marche au calvaire

Le rythme est lent, posé. La marche s’engage sur des routes chaotiques et désertes, apportant son lot de lueur spirituelle sur les pierres usées de la reconnaissance de soi. Power Ballads progresse, portant sur ses épaules le joug de l’expérience et regardant, droit devant lui, les kilomètres d’apprentissage du comportement seuls à même de lui permettre d’inverser la tendance. Sam Himself a pris un risque fou en réalisant cet opus fiévreux et mystérieux : il a observé les souffrances, les peurs, les brûlures psychiques de ses congénères et les a assimilées en lui, mêlant alors ses craintes et espoirs aux nôtres. Le résultat, épidermique et fragile, nous traumatise puis nous éveille à une seconde chance, une deuxième existence.

There is a light

Les héros de l’ordinaire et de l’extraordinaire se regroupent autour de Sam Himself, dans une union des désespérés et égarés anonymes. Grâce à Power Ballads, ils trouvent une voix qui leur ressemble, qui les identifie non plus comme des parias, mais comme les membres essentiels d’un changement de perception communautaire. Alors que « Brando » s’ancre dans les ténèbres, subrepticement, le sourire s’illumine derrière les larmes et dans les ombres d’un visage marqué par son histoire : « Nothing Like the Night » et « What It’s Worth » nous rassurent et nous consolent, emmenant tout contre nous nos amours éternels vers les épreuves à affronter et les démons à combattre. Des contrées douces et sensitives de « The Missing » émanent les parfums de l’absence et de ses conséquences, de l’appel au disparu, de sa place inébranlable à nos côtés. Racontant son vécu sans dissimuler ses instants les plus éprouvants (« Men In The Family »), Sam Himself bâtit les structures solides et denses de sa vie artistique en mutation, de ses ambitions et de son humilité à leur contact. S’achevant sur un suspense et un cliffhanger d’une fulgurante beauté (« When I Take The Stage »), Power Ballads s’impose comme la pierre angulaire d’une nouvelle expression vocale et musicale, embrassant les genres et les époques pour démontrer l’importance cruciale de leur place dans les bouleversements que nous prenons de plein fouet. Et nous prend dans ses bras en nous montrant une voie jusqu’alors inconnue, mais tellement réconfortante et instigatrice des révélations mystiques et sensibles de nos infinies facultés.

crédit : Stephan Tschumi

Power Ballads de Sam Himself, sorti le 8 octobre 2021 chez Taxi Gauche Records.


Retrouvez Sam Himself sur son SITE · FACEBOOK · INSTAGRAM