[EN EXCLU] Nous sommes tous les « RoBoTs » de Milk TV

Publié le par

De délires pixellisés en réalité virtuelle dont l’agressivité finit par devenir une habitude, « RoBoTs » de Milk TV fait cramer les mémoires vives et produit, par le biais des animations de Camille Vanhoof, des étincelles aptes à mettre le feu à nos yeux aveuglés, puis à nos concitoyens. La possession par l’artifice, à fortes doses d’humour noir et de flashes incandescents, messages subliminaux dont personne ne peut détacher le regard.

L’entrée en matière est immédiate, le temps d’un titre sur un fond étoilé. Quelques secondes, puis la solitude des transports en commun et l’évasion par le jeu vidéo, celui d’une autre époque, quand les personnages en noir et blanc ne présentaient aucun réalisme mais parvenaient à toujours plus nous fasciner. Une victoire à l’arrache, une simple maladresse et c’est la contagion : tandis que fuse la musique folle et indéfinissable des Bruxellois de Milk TV, lorgnant autant vers la révolte punk qu’en direction d’un langage pop dont les couleurs se modifient entre chaque plan, l’écran se brouille et libère l’animal qui, en quelques instants, va transformer le monde qui l’entoure et ses habitants en monde parallèle au coeur duquel la passivité et les automatismes seront les maîtres maux.

« RoBoTs » fait des ravages auditifs et sensoriels dont on ne se remet absolument pas. Une sorte de Scott Pilgrim sous amphétamines et LSD, où les formes, les boss de fin de niveau et les conséquences d’heures passées à martyriser ses joysticks impactent sur les réflexes et les visions dantesques et phosphorescentes de l’héroïne. Allant même jusqu’à rendre ses sons de guitare mécaniques et inspirés de sonorités artificielles, Milk TV achève sa quête ludique par une version très particulière du regretté Space Invaders ; et rien que pour ça, « RoBoTs » est un exploit mémorable, un plaisir immense que chacun d’entre nous peut écouter, voir et interpréter d’une multitude de façons. Autant dire que l’annonce d’un premier album, Good Food for Mean Kids, le 11 décembre prochain chez EXAG’ Records, nous retourne d’ores et déjà les systèmes d’exploitation neuronaux.


Retrouvez Milk TV sur FACEBOOK INSTAGRAM BANDCAMP