Judge, Jury and Executioner

Publié le par

Avec « Judge Bitch Bore », les Nantais de Mad Foxes nous offrent une session live dévoilant tout leur potentiel, et bien plus encore ; ou comment faire trembler puis se fissurer les murs à trois, sans jamais concéder ne serait-ce qu’une seconde de répit à l’auditeur totalement éberlué.

Le personnel présent aux HUB Studios de Nantes doit encore se souvenir du passage de Mad Foxes. En effet, si l’on en croit la démonstration de force que représente « Judge Bitch Bore », il y a de quoi se demander comment l’établissement tient encore debout ! Commençant dans une sérénité qui, devine-t-on assez rapidement, ne va pas durer, le titre du trio lâche tous ses chevaux de guerre rock à travers une décharge rythmique et une poussée vocale ahurissantes. On arrête tout, on se cramponne au premier meuble venu et on essaie tant bien que mal de ne pas chavirer, emporté par la déferlante qui nous saisit et parcourt nos muscles bientôt endoloris.

Prise de convulsions, la caméra de Yohan Gérard parvient à résister aux tornades sonores qui l’encerclent, maintenant sa relative stabilité en collant au plus près des interprètes. Une mise en scène idéale pour une virée sismique et volcanique, alternant solos et breaks avec un sens de la composition qui, en s’ajoutant aux tourments bruitistes qui nous saisissent, achève de faire de cette performance une véritable extase rageuse et diabolique. C’est ce qu’on appelle purement et simplement une leçon.

Retrouvez Mad Foxes sur FACEBOOKINSTAGRAM