Les Wampas à l’Aéronef pour un show sale, punk et humide

Publié le par

Les Wampas n’auront jamais dit leur dernier mot. En cette fin janvier, le roi et sa cour passent une nuit à l’Aéronef pour présenter leur treizième opus, « Sauvre Le Monde » (faute incluse), paru en octobre dernier. Néanmoins, nos rock’n’rolleurs de première heure ont minutieusement préparé leur setlist, brassant quelques trente années de concerts enflammés. Retour sur un show salement punk, plutôt chaud et même très humide.

crédit : Juliette Poulain

Dans la pénombre, l’intro sifflotante de « Tu dévisses », ouverture du nouvel album, raisonne sous les cris impatients des fidèles. Mais on vient pas écouter l’enregistrement, on vient voir du live ! Ayez confiance, les Wampas n’en loupent pas une. Trente secondes plus tard, le vent tourne et les premières notes de « Sauver le Monde » surgissent avec le groupe. Sans répit, sous les riffs frétillants, « L’Aquarium Tactile » prolonge le triomphe lumineux, ouvrant définitivement le festival des réjouissances. Doit-on vraiment vous raconter la suite ?

Imaginez des vieux punks sincères en train de souffler sur les braises d’un public dores-et-déjà surexcité, pogotant avec bienveillance sous une pluie de bière et d’éco-cups. Il ne faut désormais plus longtemps à la voix détraquée de notre cher et tendre Didier pour conquérir les cœurs flamboyants de l’audience. Les Wampas s’élancent à dos de leurs textes toujours aussi politiques et rocambolesques, chantant soit pour la cause punk ouvrière (« Punk Ouvrier »), soit pour dénoncer un monde trop libéral (« Les Chinois vont sur la Lune »), ou carrément pour vous dire qu’il faut de tout pour faire un monde, alors on a le droit d’écouter Booba, de ne pas aimer les Smiths, ni la police et d’aller en vélo à l’EHPAD parce que « C’est Politique ».

Par conséquent, le je-m’en-foutisme des Wampas devient une simple façade. En fait, nos valeureux gaillards écrivent sur tous les tracas de la vie quotidienne. « Les Bottes Rouges » par exemple, vous vous souvenez ? L’heure des vieilleries a sonné. Si bien entretenus par la crème du punk, à base de grattage intense de guitares électriques et de cordes vocales égosillées, les fameux tubes « Manu Chao », « Petite Fille » ou « Ce soir c’est Noël » n’ont pas pris une ride. Une véritable fête à laquelle on vous convie vivement !


Retrouvez LES WAMPAS sur leur SITEFACEBOOKYOUTUBE

EN CONCERT
• le 14 février au Festival Voix d'Hiver @ Gauchy
• le 5 mars à la Laiterie @ Strasbourg
• le 12 mars au Ninkasi @ Lyon
+ de dates ici !