Last Call : l’actu musicale quotidienne sans modération

Publié le par

Alice et Moi : nouveau clip « Je suis fan »

Jusqu’où le fantasme virtuel peut-il aller ? On ne pourra s’empêcher de voir, dans le nouveau clip d’Alice et Moi, une suite à peine cachée de son « Filme-moi », version beaucoup plus dark. Car l’imagination qui s’empare du spectateur en observant la créature dévouée à ses instincts primaires est aussi sensuelle que dangereuse. Alice parvient encore à interroger celles et ceux qui la suivent sur ces formes de dérives humaines provoquées par le prisme de l’écran, celui qui décide et étend son pouvoir sans que l’on soit capable d’y résister. Se mettant toujours plus en scène afin d’embrasser ce qui apparaît dorénavant comme une vocation, elle atteint l’apogée d’une gloire pixellisée, d’un rôle qu’elle épouse et maîtrise à la perfection. Alice et Moi est décidément la source intarissable et contagieuse suprême de nos pulsions et de nos déviances, toujours en douceur et dans une implacable précision. Retrouvez ses leçons de vie sur ses pages FACEBOOK et INSTAGRAM.


Marva Von Theo : nouveau clip « Love » / Nouvel album Afterglow disponible le 26 février 2021

Une fleur belle et maudite, en gestation, montant en puissance. L’amour décrit par Marva Von Theo à travers son nouveau clip est aussi envoûtant que venimeux, allant même jusqu’à effacer le véritable visage de l’être dont il s’empare corps et âme. Sous le battement synthétique d’un cœur où se bousculent les flux sanguins, l’obsession est totale : on ne peut que demeurer en extase, paralysé devant les formes humaines, digitales et artistiques qui se fondent en nos yeux, tandis que la musique et le chant se glissent au-delà de notre perception. L’énergie s’unit aux astres, à l’infinité d’une galaxie sonore et visuelle n’ayant aucune frontière, entrelaçant les journées et les nuits dans une source éternelle de passion et de plaisir. Pourtant, la fatalité guette, la dépendance est effacée en un clin d’œil ; « Love » est fragile, surtout s’il ne fonctionne que dans une seule direction. L’atmosphère rythmique se fait oppressante, les ténèbres attendent leur heure pour fondre sur leur victime. Rarement une description du sentiment aura été aussi saisissante et cruelle, aussi poétique et réaliste. Suivez les interrogations merveilleuses de Marva Von Theo sur leurs pages FACEBOOK et INSTAGRAM.


EAU ROUGE : nouveau clip « I Know That You Know – Die Augsburger Kegelbahnkonzerte »

En ces temps de manque de concerts et autres performances scéniques en tous genres, la dernière captation d’EAU ROUGE est en soi un petit miracle ; en effet, en un peu plus de quatre minutes, « I Know That You Know » parvient à métamorphoser l’isolement en force vive, en spectacle permettant au virtuel de transcender l’absence et le prisme de l’écran. Grâce à une réalisation et à une direction photo lumineuses et précises, la prestation captive le spectateur qui, l’espace de précieux instants, en viendrait presque à oublier qu’il n’est pas auprès des interprètes. La complémentarité son/image est parfaite et ne nous lâche plus une fois que nous nous sommes laissés embarquer ; EAU ROUGE occupe admirablement l’espace dépouillé mis à sa disposition, phénomène en pleine possession de ses capacités mélodiques et musicales. « I Know That You Know » est une expérience sensorielle pour laquelle toute résistance est futile, voire malvenue. Un miracle réconfortant même celles et ceux pour qui la menace quotidienne est un fardeau de tous les instants. Une bouffée d’oxygène et d’énergie à l’état brut. Suivez les exploits communicatifs d’EAU ROUGE sur leurs pages FACEBOOK et INSTAGRAM.


DeLaurentis : nouveau clip « Life » – Live Session @ Salle Pleyel

Combler le vide. L’espace immense dont un seul siège est occupé. Sur la scène, cinq musiciens endossent un rôle pratiquement impossible à tenir : emplir la mythique Salle Pleyel d’une essence musicale comblant les silences vertigineux, les sièges ne recevant plus aucun public. À travers son interprétation de « Life », dans sa sublime Winter Version que nous avons pu découvrir il y a maintenant quelques semaines grâce à un EP de remixes saisonniers parfaitement imbriqués, DeLaurentis et le quatuor à cordes évoquent, à leur façon, ces heures lourdes de l’absence, cette culture en décomposition mais qui ne s’avoue cependant pas vaincue. Attentive, passionnée, une jeune femme ne peut détacher son regard et finit par imposer sa présence tout autour d’elle, dans un charisme mutique d’une beauté évanescente. Libre à chacun de la considérer comme Unica, le double numérique de la compositrice et productrice.  Le plus important, ici et maintenant, et de ressentir les flux vibrants d’une œuvre riche et iridescente, dont la dimension virtuelle et ésotérique est amplifiée à son paroxysme. Nous sommes tous Unica, nous sommes tous unis pendant cette performance. Certains souriront, d’autres sentiront les larmes sur leurs joues, purificatrices, bienfaisantes. « Life » ; la vie, éternellement en mouvement, parfois monochrome, souvent emplie de milliers de teintes mélodiques et spirituelles. DeLaurentis vous berce et s’empare de vos solitudes sur ses pages FACEBOOK et INSTAGRAM.


Great White Shark : nouveau clip « Last Night On Earth » / Premier EP Time to Be disponible le 5 février 2021 (M & O Music)

Chaque jour pourrait être le dernier, personne ne sait quelle direction nous prendrons ni ce que nous réserveront nos heures d’éveil. Conjurant jour et nuit au sein d’une même œuvre picturale et musicale, Great White Shark y dessine l’échange, la dépendance pour ne plus affronter les aléas de climats brûlants et d’atmosphères pesantes en solitaire. Aveuglé volontaire, il se fie à ses sens, aux voix et arpèges l’appelant au loin, transmissions humaines et animales d’une union et d’une acceptation de l’autre, quelles que soient ses complémentarités ou différences. Les éléments, du feu à l’eau, glissent sur nos peaux et sous nos doigts, nous guident le long des pas du musicien. Les sonorités se font à la fois réconfortantes et étranges, sans pour autant nous menacer ; à l’opposé, elles nous rassurent, nous ressourcent. Le désert naturel, le miroir de deux âmes égarées, se verra effacé lors d’une rencontre destinée à être et devenir, quand les deux reflets ne formeront plus qu’un. « Last Night On Earth » est une renaissance, la réappropriation d’une personnalité perdue, désespérée. Même lors des pires moments de doute, il reste une faille temporelle que nous ne soupçonnons pas et qui, sans prévenir, pourra modifier le cours des événements. Ne reste qu’à la sentir et l’accepter, humblement. Great White Shark vous guide grâce à ses pages FACEBOOK et INSTAGRAM.


Cancre : nouveau clip « Saisir » (session acoustique)

Le parfum âcre de l’encens imprègne les murs de la chapelle du couvent des Ursulines de Morlaix, où Cancre et le réalisateur Rod Maurice se sont installés le temps de la captation de ce prophétique « Saisir ». Tandis que le titre avance, il est impossible d’imaginer autre lieu que ce dernier, source architecturale d’un monde en pleine implosion, où les croyances et les espoirs sont à jamais ébranlés. « Qu’importe alors notre parenthèse pour des lendemains soi-disant meilleurs » ; sans pour autant abandonner sa fonction de perturbateur endocrinien, Cancre se retrouve sous la forme du trio qui, en quelques secondes, impose aussi bien une prise de conscience qu’un espoir dépassant le noir et blanc de la mise en scène. Religieux sans être obsédé par une quelconque divinité salvatrice, humain jusqu’au bout des accords de guitare, des lignes de basse et des harmonies de l’orgue, « Saisir » ouvre les murs immobiles d’un cloître d’où une seconde venue pourrait s’élever, grâce à l’invocation mystique et à fleur de peau qui y résonne. « Chercher à saisir ce qu’on trouve » ; une simplicité revêtant des allures de vérité, d’ambition, de sacerdoce. Et si le sauvetage des naufragés que nous sommes venait de l’intérieur ? Cancre interagit avec le spectateur, tant dans ses désirs que dans la manière la plus immédiate de les réaliser et de bouleverser un ordre en déliquescence. Alors que la porte s’ouvre, le groupe vous accueille et vous guide dès maintenant sur ses pages FACEBOOK et INSTAGRAM.