Last Call : l’actu musicale quotidienne sans modération

Publié le par

CC QUEEN : nouvel EP NANCY disponible

À première vue, on pourrait se croire dans un lieu paisible et hors du temps, ou le rock suave de CC QUEEN se couche lentement sur nos esprits et nos corps ondulant au rythme onctueux de compositions faites pour la séduction et les regards ténébreux. Pourtant, NANCY réserve des moments d’énergie émotionnelle abrupts, emphases instrumentales et chorales le démarquant très nettement de ses intentions originelles. Ce sont ces arrangements, sorties de route volontaires et dérapages contrôlés qui transforment l’opus en oeuvre paraissant incessamment en gestation, cherchant à tout prix la précision et le rapport équilibré et idéal entre la mélancolie, la dureté de mélodies aiguisées et la variation incessante d’impressions parfaitement complémentaires. Il suffit de s’immerger – sans aucun mal, d’ailleurs – dans les huit minutes fiévreuses de « MANY YEARS » pour achever de s’en convaincre, la piste accueillant ses formes versatiles sans jamais leur refuser une place de choix au sein du tumulte, de l’effusion rock ultra-saturée à une valse à trois temps surréaliste. Les deux titres lives suivant ce d’ores et déjà passionnant diptyque ont le mérite d’amplifier les effets pernicieux et addictifs du disque : « CANNIBALISM » expérimente l’introduction expérimentale suspendue en équilibre au-dessus d’un vide abyssal, quand « NANCY » explose au bout de quelques instants de réserve fragile. Une oeuvre intègre et perçante, annonçant l’avant-garde d’une forme artistique dont les teintes aiment à se mélanger et se flatter pour mieux s’entredévorer. Retrouvez dès maintenant les fulgurances de CC QUEEN sur leur page FACEBOOK.


Tic Tic : nouvel album Comfort In The Echo disponible (Apollon Records)

La sensation la plus prégnante qu’inspire Comfort In The Echo se trouve dans sa profonde capacité à relier, avec un naturel désarmant, l’informatique et l’organique. Ici, les instruments et synthétiseurs semblent imprégnés de timbres humains, de chants traditionnels et ethniques portés par la composition précise et les voix obsédantes et éthérées d’Irene Svendsen et Kai Drang, tandis que chaque piste prend des directions souvent opposées mais parvenant à retrouver leur intégrité et leur unicité au fil de parfums que l’on pourrait presque toucher, tant leur présence est indissociable de l’oeuvre globale. Les rythmes se font tribaux, vestiges antiques de cultures disparues mais possédant deux interprètes en quête d’une identité artistique dépassant le simple témoignage. Tic Tic parle plusieurs langues, en dix essais alliant la modernité d’une vision chamanique et l’éternité de rites ancestraux et de transes futuristes créées pour fusionner. Ce canevas élance dès lors dans des cieux menaçants un éclair chassant l’obscurité de l’ignorance et l’annihilation de la curiosité de nos sociétés actuelles. Comfort In The Echo sait que l’histoire n’est pas faite pour se répéter, de même que l’avenir n’est pas tout tracé ; mais que, si l’on se focalise sur leurs essences, ils aident mutuellement à produire de magnifiques ouvrages dont l’éternité demeure indubitable. Parcourez les tomes de cette aventure hors du commun sur les pages FACEBOOK et INSTAGRAM de Tic Tic.


Old School Funky Family : nouveau clip « Closer to Eternity » feat. Rébecca M’Boungou / Nouvel album Tonus ! disponible (Pleins Poumons Productions / Take It Easy Agency)

Tout peut arriver au fil des huit minutes passionnées et tendre de « Closer to Eternity », première véritable chanson d’Old School Funky Family en maintenant quinze ans d’existence. Et la première impression nous venant à l’esprit est sans appel : il fallait la présence vocale et habitée de Rébecca M’Boungou pour transformer ce rêve en réalité. Instrumentalement, les bases soul du projet s’entrelacent à la perfection, mais en n’oubliant jamais de se mettre en retrait afin de laisser la belle caresser le sublime par son timbre fluide et imprégné de cultures blues et sensuelles. Grâce à sa présence centrale, elle permet à la Famille de trouver les places les plus justes afin d’orienter ses ambitions vers des ponts instrumentaux, solos et modifications d’ambiances coulant de source, comme cette frénésie centrale se muant en alliance chorale d’une électricité et d’une beauté tétanisantes. La perfection de l’écoute et d’une partition précise et multiple, se conjuguant dans les couloirs à peine éclairés d’une maison accueillante d’où proviennent, au loin, les invitations séductrices d’un ensemble dont nous ne pouvons nous séparer. Tonus ! marque un nouveau chapitre, et pas des moindres, dans l’histoire d’Old School Funky Family ; allez immédiatement vous en délecter et en apprendre les secrets via leurs pages FACEBOOK et INSTAGRAM.


Sandor : nouveau single « Molosse »

On pense tout d’abord qu’il sera facile à dompter. Que sa frénésie et son agressivité constantes ont eu raison de son énergie. Pourtant, le « Molosse » de Sandor est une menace n’ayant pas fini de montrer les dents, voire de mordre les chairs de ses futures victimes. Le temps s’en prenant à l’enfance, l’autorité sous toutes ses horribles formes menaçant l’innocence ; la poésie abrupte de la musicienne suisse se parcourt sans que l’on puisse en détacher les yeux, tandis que notre audition est pleinement absorbée par les pulsions destructrices de beats incisifs et les vagues ensanglantées de claviers acides. « Molosse » peut être n’importe qui, n’importe quoi, pourvu qu’il parvienne à ses fins : mettre en péril celle ou celui auquel il est destiné. Comme l’ange exterminateur veillant sur ses proies, il peut se parer du masque de l’affection ou de celui de la terreur pure.. Ce changement de cap opéré par Sandor est d’autant plus marquant qu’il s’accompagne d’une décision de s’impliquer, personnellement et émotionnellement, dans un art non pas de la dénonciation, mais du constat et de la résolution à mener un combat contre toute forme d’oppression. Figure emblématique au milieu d’un champ de bataille dictatorial toujours en pleine effervescence, elle saisit ses armes et aiguise ses mots pour opérer une percée salvatrice à travers les défenses du camp ennemi ; celui-là même qui prend de nombreuses formes, qu’elles soient masculines, culturelles, politiques ou sociales. Le chemin sera jonché de restes vains des tentatives précédentes ; mais elle l’emprunte avec une volonté et une force intérieure lui assurant d’aller toujours plus en avant. Suivez son périple et ses combats dès maintenant sur ses pages FACEBOOK et INSTAGRAM.


Zoé Morin : nouveau clip « La dame en noir » / Nouvel EP Les flammes disponible

Nous aimerions tous cacher notre peine à l’être aimé, dès lors que nous savons que ce dernier est condamné. Nous aimerions suivre ses volontés, ne pas nous laisser abattre, continuer à vivre afin de ne pas lui imposer la vue de la douleur et des regrets. Courageusement, Zoé Morin s’empare de ce sujet si délicat avec « La dame en noir », poème tout sauf funèbre de la résignation et des ultimes forces mises dans une bataille dont chacun connaît l’issue fatale. Visuellement, le naturalisme humain est bouleversant sans devenir lacrymal ; il est juste, humble, en retrait devant ce duo inséparable. L’intelligence du court-métrage est de soumettre le doute à la vision que nous nous en faisons ; car, en quelques instants, le combat voit les chances de victoire changer de camp. Tenace, agressive et convaincue de parvenir à sauver celui dont elle a décidé de prendre la responsabilité, Zoé Morin livre un match acharné face à cette figure trop vite significatrice de la désillusion. Les ultimes instants nous demandent alors, frontalement : a-t-elle chassé cette forme angoissante ? L’a-t-elle renvoyée dans les limbes ? Le pouvoir mental et fusionnel de deux êtres peut bâtir de solides remparts contre les attaques du mal sous toutes ses formes. Soit ultime éclair de lucidité, soit indicible exploit, « La dame en noir » passe de l’obscurité à une rassurante lueur, d’abord lointaine puis visible par toutes et tous. Une flamme dont la musicienne vous raconte tous les aspects, à sa manière, sur son nouvel EP. Pour découvrir les secrets de son optimisme touchant et communicatif, retrouvez-là dès maintenant sur sa page INSTAGRAM.