Last Call : l’actu musicale quotidienne sans modération

Publié le par
crédits photos : Adrin Fretz / Tess Roby / Dennis Morton / DylnChbb

Al Pride : nouveau clip « Sweet Roller »

Les déferlantes, le vent et l’aube ont rarement été filmés avec une telle acuité visuelle et sensorielle, notamment dans le cadre serré d’un clip. La mise en place de « Sweet Roller » est exemplaire, positionnant le spectateur au cœur du mouvement qui, on le devine déjà, aura son importance dans les minutes qui vont suivre. De brumes marines en grands espaces, de tonalités sombres et bleutées en écume fumante, c’est un territoire vierge qui s’ouvre à nous, afin de mieux accueillir son héroiïne. L’attraction est trop forte. Musicalement, les formes ondulantes et aériennes d’Al Pride épousent le dessin, le regard d’une caméra s’adaptant au rythme lent, tendre, respectueux. La magie qui se dégage du court-métrage est totale, ses arabesques sonores caressant le visible et, au-delà, ce que nos corps sentent et imaginent. Par l’intermédiaire du groupe, la nature nous parle : les chœurs féminins épousent les contours des vagues, la guitare laisse paraître le soleil, réchauffe la femme qui, face à un destin purificateur, s’offrira par respect aux éléments qui l’accueillent. « Sweet Roller » est un baptême par l’eau vive, par la mélodie perpétuelle d’une ode terrestre remerciant l’existence. Si ce n’est pas déjà fait, allez découvrir l’album Sweet Roller, sorti le 28 août dernier chez Radicalis Music. Et, dans le même temps, n’hésitez pas à en apprendre davantage sur Al Pride sur FACEBOOK et INSTAGRAM.


Better Person : nouveau single « Close To You »

Adam Byczkowski n’a jamais caché son amour inconditionnel pour les sonorités 80’s auxquelles il rend hommage à travers ses œuvres. Pourtant, « Close To You » se démarque de ces influences, imposant un songwriting au cœur duquel la pop devient rapidement sensitive, épidermique. Les arrangements de claviers, discrets mais en totale complémentarité avec le timbre impliqué et inspiré du musicien, apportent un lit accueillant les corps et les sentiments, les intentions et les actes. Ce nouveau single, annonciateur de l’album Something To Lose prévu pour le 23 octobre prochain (Arbutus Records / Mansions & Millions), projette, en un peu moins de quatre minutes, une vision prenant les aspects lumineux d’une révélation et d’une maîtrise innée de l’art pop dans toute sa splendeur et sobriété. Il ne suffit pas de quelques notes parsemées ici et là, de sonorités cristallines rares et qu’on le ne retient pas forcément ; la prouesse qu’accomplit Better Person est toute autre, dessinant les dénivelés précis d’un matériau sensoriel sincère et touchant. En attendant la suite, sur le long terme, de cette piste intime et intense, rendez-vous sur ses pages FACEBOOK et INSTAGRAM.


Henrik Lindstrand : nouveau clip « Jum-Jum »

En premier lieu, le son du piano surprend : étouffé, presque discret, comme s’il se dissimulait derrière l’interprète et n’osait s’affirmer en tant qu’entité à part entière. Pourtant, son langage, sous les doigts fins et respectueux de Henrik Lindstrand, n’a rien d’anecdotique : il dessine une route, une voie imaginaire vers les sommets brumeux de montagnes accueillantes au coeur d’une architecture que l’on croirait mouvante, à lécoute et répondant à l’appel d’un enthousiasme salvateur. « Jum-Jum » semble multiplier ses voix, ses caractères, oscillant entre les formes mélancoliques et optimistes. Le trait d’union de sentiments contradictoires mais qui, pour peu que le compositeur les rapproche et les unisse sous une seule et même structure, font de véritables merveilles. D’échos stellaires en sourires humains, de décors étoilés en landes frémissantes, ce nouveau single déploie des trésors de magnificence et de réserve, de confiance et de sagesse, jusqu’à son issue visuelle, bouffée d’air méritée et irrésistible. Le créateur suédois s’apprête à clore sa trilogie entamée en 2017 par Leken et suivie, en 2019, par Nattresan ; la figure ultime, le testament crucial et la conclusion de son émouvante histoire, arrivent le 23 octobre prochain grâce à Nordhem (One Little Independent Records). Pour tout savoir sur cet opus et sur la littérature mélodique de Henrik Lindstrand, ses infos sont disponibles sur ses pages FACEBOOK et INSTAGRAM.


Fifi Rong : nouveau single « Another Me »

Sa voix nous caresse depuis plusieurs années, quand Fifi Rong a décidé de suivre son propre chemin, d’expérimenter les genres à travers ses œuvres sans se poser aucune limite, tant dans la composition que dans l’interprétation. Ses intentions, ses collaborations et ses sentiments la portent, la guident ; depuis qu’elle a accepté cette évidente réalité, la musicienne et compositrice est libre. Ce qui donne à son « Another Me » une seconde définition, complémentaire de la déclaration amoureuse et tendre qu’elle fait, de l’unicité de sa beauté intérieure et sensuelle. En s’adressant à l’être qui lui est cher et dont elle dépend, elle se parle à elle-même, frôle les herbes tendres du blues et du minimalisme, les caresses emplies de désirs et de confidence d’instruments qui sont autant d’être la composant, lui murmurant ses vérités immuables, sa personnalité, à l’oreille. Une recherche qui, comme toute acceptation, passe par la fièvre, par les visions du meilleur et du plus troublant, de ces actes existentiels constituant la créature que chacun de nous, au fil des années, se voit devenir. Fifi Rong sait qui elle est ; accomplie, pudique mais toujours apte à une empathie qui fait d’elle la déesse de nos bouleversements, des réponses à nos plus profondes et intransigeantes questions. Pour communiquer avec elle, rendez-vous sur ses pages FACEBOOK et INSTAGRAM.


Runny Noise, premier album disponible en novembre prochain

La définition de l’appellation « world music », bien trop souvent bafouée ou passe-partout, reprend des couleurs – et pas des moindres – grâce au travail de Runny Noise. On serait d’ailleurs plutôt tenté de ne pas parler non pas DU monde, mais DES mondes : ceux de cultures vocales et rythmiques d’autres contrées, bien entendu, mais surtout ceux des bruits saisis sur l’instant, comme l’introduction du teaser ci-dessous le démontre à merveille. Chaque offrande de la nature peut devenir la partie essentielle d’une œuvre d’art totale, l’arrangement ou le son qui feront la différence. Percevant, avec une acuité auditive hors norme, les éléments indispensables à notre positionnement dans un contexte fait de textures palpables ou assimilables par plusieurs parties primordiales de notre corps, Runny Noise étend ses expressions lyriques selon les additions et complémentarités de l’omniprésence capitale des spectres acoustiques, des vibrations de nos tympans. Pour en savoir davantage sur l’ouvrage de fourmi focalisant toute la concentration du projet, rendez-vous sur sa page FACEBOOK.


Palace Winter : nouveau single « The Deeper End »

Si la profondeur de l’issue fatale, qu’elle soit l’achèvement d’un cycle vital, la disparition ou la mort, devaita avoir sa bande originale dédiée, ce serait sans conteste possible ce magnifique « The Deeper End » que nous offre Palace Winter. Les images fortes qu’il véhicule, les scènes du quotidien auxquelles il accorde une importance capitale dans la compréhension de l’ensemble, viennent ancrer les orientations inédites du duo vers une pop libre de ses chaînes, s’imprégnant de désirs ambient et d’intentions folk dans leur performance et leur illustration. Carl Coleman et Caspar Hesselager soignent l’esthétique de leur projet avec une bienveillante délicatesse, une émotion s’échappant de mélodies dont les arômes sonores saisissent nos sens et diluent leurs bienfaits dans tout notre corps. « The Deeper End » se transforme, rapidement, en une issue plutôt qu’une illusion, en une réalité concrète plutôt qu’une fatalité. La liberté artistique de Palace Winter, dont on attend avec d’autant plus d’impatience le nouvel album, …Keep Dreaming, Buddy le 23 octobre prochain chez Tambourhinoceros, s’agrandit et s’élance vers des territoires encore plus exaltants et intrigants. Pour tout savoir sur cette future sortie d’importance, retrouvez nos deux compositeurs sur leurs pages FACEBOOK et INSTAGRAM.