Houmous Musical #60

Publié le par

Notre Houmous Musical hebdo : une playlist rien que pour accorder vos humeurs quotidiennes à six titres bien trempés !

GÉNIAL AU JAPON – « ANNA »

Mood : Dans le brouillard des émotions

Bordeaux pour port d’attache, le ciel pour destination. Avec cette feuille de route en tête, GÉNIAL AU JAPON fait fi des frontières et élève sa pop planante à des hauteurs stratosphériques. Depuis 2016, Blandine Peis et Émeline Marceau portent d’énigmatiques masques dorés, entre inquiétude et béatitude, pour dévoiler des sonorités éthérées. Repérées par L’Impératrice ou encore Hyphen Hyphen, dont elles ont assuré quelques premières parties, les deux artistes livrent le contenu de leurs esprits, pour le plus grand bonheur des mélancoliques dans la salle. Si, si, on sait que vous êtes là.


Bongeziwe Mabandla – « Ndokulandela »

Mood : Regarder les vagues

La mélodie de cette piste automnale nous transporte immédiatement sur les falaises rocheuses du Cap de Bonne-Espérance, pour une balade en bord de mer dans le pays de Bongeziwe Mabandla : l’Afrique du Sud. Célébré comme l’une des voix à suivre du continent africain, l’artiste, établi à Johannesburg, accompagne ses textes en xhosa de doux arrangements électroniques. Le sel et l’eau éructent dans leurs interstices et habillent un univers mental tout en couchers de soleil et en introspections.


Me and My Friends – « Hide »

Mood : Entre adret et ubac

Quel est le meilleur endroit pour aller hiberner, bien à l’abri et en bonne compagnie ? À l’écoute de ce petit morceau de jazz très doux, mes oreilles ont envie de répondre : « à la montagne, bien sûr » ! Et pour cause, « Hide » est propice au cocooning, dans une jolie vallée exposée au soleil le midi. Le quintet Me and My Friends, coutumier des productions feel good, n’a pas son pareil pour rallumer la lumière au coin de nos têtes, en ces temps de déprime saisonnière. Laissez-le donc s’installer dans la vôtre et dodelinez tranquillement de la tête, dans le fauteuil moelleux de votre choix.


Keleketla! – « International Love Affair » feat. Coldcut, Tony Allen, Nono Nkoane, Thabang Tabane, Gally Ngoveni, Sibusile Xaba, Tamar Osborn, Tenderlonious & Dele Sosimi

Mood : Saint-Valentin en avance

Tout aussi prompt à provoquer des éclaircies au cœur de la grisaille, le collectif Keleketla! est un modèle de fusion des genres et des univers. Cette grande bande se nourrit autant du jazz de Sibusile Xaba que des contributions du génie de l’afrobeat Tony Allen, en passant par le rap et la pop d’Afrique du Sud, de Lagos, au Nigeria, ou de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Ici, elle célèbre une « histoire d’amour internationale », celle qui l’a engendrée, au fil d’un morceau qui a tout pour devenir un hymne à l’union planétaire face aux défis socio-écologiques contemporains.


Cornelia Murr – « Man On My Mind »

Mood : Des papillons dans le ventre

Au beau milieu d’une instrumentation reggae naissent les mots d’une amoureuse éplorée du nom de Cornelia Murr. Sur ce morceau nostalgique, elle s’adresse à celui qui habite ses pensées, et qui est parti avant de s’apercevoir qu’elle l’aimait. Un thème classique et pourtant comme neuf dans la voix de cette habitante de Los Angeles, plus susceptible de baigner dans une éternelle golden hour que dans ces intonations déçues. Ce serait oublier que l’artiste est née dans les brumes de Londres. En tout cas, voici la bande originale de votre hiver en solitaire.


Trees Speak – « Crystal System »

Mood : Il y a un loup dans la bergerie

Même si la musique de Trees Speak semble faite pour être écoutée sous LSD, on ne vous conseille pas forcément de suivre cette intuition, tant le mystère en émane en étant sobre. Le groupe se place lui-même dans la succession de prestigieux ancêtres psychédéliques comme Tangerine Dream, Can ou Neu!. Cet héritage installe une impression familière insidieusement balayée par les ombres qui planent entre les notes. On vous laisse juger par vous-mêmes !