Houmous Musical #5 Spécial Confinement

Publié le par

Notre Houmous Musical hebdo : une playlist rien que pour accorder vos humeurs quotidiennes à six titres bien trempés ! Avec, cette semaine, une sélection conçue afin de vous accompagner en cette difficile période d’isolement.

Sampha – « Take Me Inside »

Mood : mélancolie amoureuse

Une invitation à rester chez soi ! En ces temps confinés, entendre la voix cristalline de Sampha murmurer « I don’t care if you take me inside » est un cadeau que l’on peut difficilement refuser. Laissez vos pensées se faire emporter par le piano doux qui accompagne ces mots brisés, comme un chant d’oiseau perdu dans le calme des rues désertés. Courage, l’amour reviendra !


Brigitte Fontaine – « Intérieur nuit »

Mood : golden hour sur le mur

Rester cloîtré·e, cela veut dire aussi peser chaque mot, comme si le silence poussait à en faire l’économie, à les chérir, à saisir l’occasion du vide pour mieux réaliser leur puissance. Brigitte Fontaine n’a certes pas attendu d’être recluse chez elle à cause d’une dangereuse pandémie pour en faire son sacerdoce. Avec ce morceau, ses cordes vocales éreintées immergent nos oreilles dans une ambiance de fin d’après-midi, propice à photographier sous un œil nouveau les détails de votre appartement ou de votre maison.


Tumi – « Pills for your Ills » feat. Chinese Man & Khuli Chana

Mood : remède à la monotonie

Les MC et DJ de Chinese Man s’allient à Tumi pour une piste aux rythmes hantés, que l’on peut retrouver sur l’album The Journey. À les écouter, on sort immédiatement de sa torpeur pour remuer son corps au son des temps sombres qui s’annoncent. Une lueur d’espoir cependant : « there’s a pill for your ills ». Mais attention : si vous prenez des cachets, jamais d’ibuprofène ! C’était le flash prévention du jour.


Solange – « Mad » feat. Lil Wayne

Mood : comme un·e lion·ne en cage

Voici un chef-d’œuvre du R&B contemporain enrobé d’une orchestration jazz, qui contraste de manière frappante avec le thème de la chanson. Solange Knowles, sœur de Beyoncé, y plonge dans les racines de la folie, que nous apprivoisons tous·tes un peu au fil des jours passés à l’intérieur. Une pensée pour toutes les personnes seules : la légèreté finira par revenir et par faire fondre les barreaux de nos cages !



Mamiko Suzuki – « Blue »

Mood : repos au chaud

Quitte à céder au repos forcé, autant que ce soit en musique ! Le projet indépendant japonais Mamiko Suzuki animera vos demi-siestes avec bonheur en les agrémentant de quelques accents estivaux, pour ne pas oublier que ce blues de l’enfermement (nécessaire) est passager.


Mildlife – « The Magnificent Moon »

Mood : astronomes du dimanche

Depuis quelques semaines, les articles portant sur le bénéfice écologique du ralentissement des activités humaines fleurissent. Lame de fond ou parenthèse ? Nous verrons. Mais rien ne nous empêche de rêver, par exemple à la disparition de la pollution lumineuse ! Les Australiens du groupe Mildlife souscriraient sans doute à ce message, puisqu’ils ne cessent de vanter les mérites de l’évasion et de la méditation à travers des titres tout ce qu’il y a de plus planant. Celui-ci est même un éloge à la lune !