Houmous musical #45

Publié le par

Notre Houmous Musical hebdo : une playlist rien que pour accorder vos humeurs quotidiennes à six titres bien trempés !

Hemka – « D’abord »

MOOD : Chaque chose en son temps ?

La boue, le doute, les ombres : tout est là. Dans ce morceau tout récent, le rappeur nordiste Hemka se (dé)livre en luttant contre des forces encapuchonnées qui l’empêchent de réussir. Une interrogation qui révèle la modestie d’un artiste en parfaite maîtrise, qui se fait guide à travers une période d’incertitudes. La recette est finement calibrée, vous apprécierez le résultat. Nous, on espère que « D’abord » accompagnera vos questionnements estivaux.


Electrelane – « This Deed »

MOOD : Il est arrivé quelque chose

Quand on parle d’un morceau hanté, c’est à peu près de ça qu’il s’agit : une ligne de basse sombre, quelques notes de clavier pour donner une atmosphère glacée à l’ensemble et plusieurs voix qui se répondent en écho. Mia Clarke, Rachel Dalley, Emma Gaze et Verity Susman, les quatre membres d’Electrelane, le savaient bien quand elles sortirent ce single en 2004. Car le groupe s’est construit sur une ambition : donner corps à un rock porté par des femmes, pour refuser que tout un pan de la musique contemporaine soit confisqué par une moitié de l’humanité. Voilà le résultat : une perle vindicative et ironique à la fois, dont le pouvoir de suggestion souligne la force du propos.


Jamila Woods – « BASQUIAT » feat. Saba

MOOD : Ah, tu veux jouer?

Sur son album « LEGACY! LEGACY! », sorti en 2019, chaque titre de morceau apparaît en capitales. Jamila Woods a plus d’une raison d’être en colère et d’exiger la reconnaissance d’un patrimoine afro-descendant dans l’héritage culturel états-unien et mondial. Accompagnée du rappeur Saba, au débit irréprochable, la poétesse sort ses armes d’activiste, les mots, pour rendre hommage à l’immense Jean-Michel Basquiat.


AUDREY NUNA – « damn Right »

MOOD : Laissons-les dire

Pas besoin d’avoir le don de voyance pour prédire la fulgurance de certaines ascensions. Par exemple, celle d’AUDREY NUNA, autrice de textes aussi frais qu’impitoyables, rappés sans efforts sur des productions efficaces. Chez Punktum, très peu de doutes subsistent quant à l’avenir radieux de cette chanteuse de R&B de 22 ans, dotée d’une confiance en elle plus que justifiée. En attendant, laissons-nous porter par les beats de « damn Right », pour laisser les critiques des rageux·ses nous passer loin au-dessus de la tête.


Tyler Langley – « Don’t »

MOOD : N’y pense même pas

Parcourue d’impulsions contradictoires, Tyler Langley se languit d’un·e ex qu’elle semble avoir du mal à oublier pour de bon, tout en le mettant en garde. Et il vaut mieux ne pas se mettre en travers du chemin de cette Californienne surdouée, qui rejoint une fascinante cohorte de stars-nées. On vous promet qu’après avoir écouté cet hymne aux rêveries amoureuses tourmentées, vous aurez envie de la vivre aussi, cette histoire d’amour d’été !


Villagers – « Dawning On Me »

MOOD : Lever de soleil

Comme les autres morceaux de Villagers, « Dawning On Me » fait appel à cette douce nostalgie que les journées les plus longues illustrent si bien. Après une nuit agitée, la lumière dorée d’une façade maritime se remet à baigner les orteils des dormeur·euses à la belle étoile. Savourez donc cette occasion d’apprécier un paysage à couper le souffle, qu’il naisse sous vos yeux ou dans votre boîte crânienne.