Houmous Musical #33

Publié le par

Notre Houmous Musical hebdo : une playlist rien que pour accorder vos humeurs quotidiennes à six titres bien trempés !

crédits photos : Manolo Campion / Jess Garten

Sneaks – « Look Like That »

MOOD : Rencontre du troisième type

Depuis Washington, Eva Moolchan, alias Sneaks, imprime à sa musique des reptations entêtantes sur fond de basses surboostées. Un alliage qui fait mouche, entremêlé d’incantations parlées plus que chantées. « Look Like That » nous parle d’une mystérieuse rencontre, aux contours si vagues qu’elle en devient obsédante et propre à réveiller, dans nos corps hivernaux, le sel des nouvelles quêtes.


Blew Velvet – « A Sacrifice »

MOOD : Rite électrifié

Blew Velvet a plusieurs cordes à son arc. Entre performances, production, et composition musicale, cet ovni new-yorkais s’enracine chaque jour un peu plus dans une scène expérimentale en pleine réinvention des frontières interdisciplinaires. PUNKTUM vous invite à vous abandonner aux explorations de cette piste mystique sous les stroboscopes, sublimée par un artiste queer ennemi des limites.


Superorganism – « Something for Your M.I.N.D. »

MOOD : Balade sous acide

Alors qu’une deuxième vague pandémique frappe durement la France et d’autres pays d’Europe, les voyages (re)deviennent virtuels. Nous sommes là pour vous y accompagner ! Et qui partirait en voyage sans quelques disques sous le bras ? Voilà, c’est bien ce qu’on pensait. Prévoyez aussi quelques psychotropes, tels que le chocolat ou le thé (bien sûr), car les extraterrestres de Superorganism promettent de vous enlever bien loin de votre enveloppe corporelle.


Protopapa – « Nina »

MOOD : Hommage… ou plutôt femmage

Il est loin le temps des cerises, ou plus exactement : celui où Nina Simone donnait encore des interviews à la BBC. Le DJ milanais Protopapa, saisi, on le devine, d’une nostalgie de ce style, s’est donc permis de sélectionner quelques mots de la Diva inconsolée pour les propulser dans un déluge de pulsations nocturnes. Une réinterprétation du spoken word à la sauce clubbing, réservant une place de choix à l’esprit révolutionnaire de « Nina », qui ne fit jamais rien passer avant sa musique, sauf peut-être la lutte contre le racisme systémique et ordinaire.


TR/ST – « Gone »

MOOD : Aux lendemains clairvoyants

Mais quels sont ces nuages sombres qui s’amoncellent sur la ligne d’horizon ? Tout droit venus du Canada, ils vous plongeront derechef dans une mélancolie électronique, influencée par la plainte lancinante de TR/ST. Cette ode aux reconstructions, post-deuil, post-rupture, post-effondrement, post-ce que vous voulez, a tout de ces chansons qu’on écoute au volume maximum dans un train filant vers l’inconnu à très grande vitesse. Mais rassurez-vous, l’inconnu est parfois salvateur !


Anna Wise – « Go »

MOOD : Repartir de zéro

Les grands chocs appellent de grandes réponses. C’est le postulat d’Anna Wise, fervente défenseuse de la culture sous toutes ses formes, comme ingrédient indispensable à l’avènement d’une vie vraie. Aux accents sombres qui ponctuent ce morceau, sixième d’une sélection décidément électrique, se mêle une lueur d’espoir assortie d’une certitude : celle de l’universelle possibilité de refaire surface après la tempête, pour tout remettre à plat… et recommencer !