Houmous Musical #32

Publié le par

Notre Houmous Musical hebdo : une playlist rien que pour accorder vos humeurs quotidiennes à six titres bien trempés !

crédit photo Balthazar : Alexander D’Hiet

Kilo Kish – « Collected Views from Dinner »

MOOD : Quatre vérités

L’ère n’est pas aux petits restos du soir, pour un règlement des différends entre le fromage et le dessert. Pourtant, le Houmous de la semaine vous emmène prendre un verre avec une troupe de geignard·es acides et ridicules. Kilo Kish, artiste multidisciplinaire qui ne rechigne pas à se moquer avec finesse des sphères bourgeoises guindées, met en scène une explosion à la Xavier Dolan, un peu plus délicieuse à chaque nouvelle écoute.


Balthazar – « Then What »

MOOD : Tout envoyer bouler

La Belgique est l’un des berceaux européens du rock à la sauce XXIe siècle. Au centre d’une scène foisonnante, Balthazar trône avec majesté. Le groupe originaire de Gand, emmené par Jinte Deprez et Maarten Devoldere, concocte en secret et avec doigté des albums tantôt crépusculaires, tantôt lénitifs, voire parfois les deux en même temps. Ce morceau sera l’exutoire idéal s’il vous est arrivé de ressentir, sans l’explorer, cette impérieuse démangeaison de la protestation.


Peter Bjorn and John – « Second Chance »

MOOD : Rupture définitive

Dès les premiers accords de « Second Chance », agrémentés de vocalises suraiguës, vectrices d’une feinte légèreté, la messe est dite : il n’y aura pas de deuxième chance. Une maxime pour les plaqué·es, les largué·es et les divorcé·es tous azimuts. Si la deuxième chance survient parfois avec le temps, mieux vaut empoigner son impossibilité que de s’accrocher désespérément à ce qui, parfois, n’est plus qu’une coquille vide.


Temples – « Mesmerise »

MOOD : Le grand saut

En 2014, le monde découvrait les escapades psychédéliques de Temples, quatuor sophistiqué, des lunettes noires arborées jusqu’à la dose de mystère qui échoit à quiconque désire, d’une façon ou d’une autre, s’inscrire dans l’héritage musical des seventies. Le fourmillement et le scintillement marquent les créations d’un groupe baroque à plus d’un titre. Laissez-vous donc hypnotiser par cette ode aux nouveaux départs propulsés.


Maelstrom – « Petrichor »

MOOD : Marche sous la pluie

Les feuilles sont presque toutes tombées de leurs branches, frissonnantes dans la grisaille. Un temps à chausser ses bottes pour aller voir dehors si j’y suis. À cette question, je n’ai pas de réponse, si ce n’est, peut-être : dans vos écouteurs, en train de vous enjoindre de jouer cette piste hypnotique signée Maelstrom. D’ailleurs, le mot « pétrichor » qualifie précisément l’odeur de la première pluie rencontrant une terre sèche. Houmous de saison, vous dis-je !


Perfume Genius – « Pop Song »

MOOD : Les éclaircies de novembre

Prince de l’art pop contemporaine, Perfume Genius n’en est pas à son coup d’essai. « Pop Song » est l’un des pinacles de son dernier album, Set My Heart On Fire Immediately, chef-d’œuvre encensé par la critique et salué par le public. Depuis le début de sa carrière à l’âge de 26 ans, Mike Hadreas n’a pas son pareil pour construire des atmosphères sonores feutrées, particulièrement inventives. Traversée par l’exploration parfois torturée de thèmes comme l’identité, la musique de Perfume Genius habille subtilement les teintes fraîches du soleil automnal.