Houmous Musical #24

Publié le par

Notre Houmous Musical hebdo : une playlist rien que pour accorder vos humeurs quotidiennes à six titres bien trempés !

Bachar Mar-Khalifé – « Balcoon »

Mood : soirée maussade

La musique de Bachar Mar-Khalifé ne se laisse pas facilement ranger dans une case. Entre rythmes voluptueux et mélodies élégantes, elle se déploie en douceur, sans en avoir l’air, avec une modestie qui n’a d’égale que celle de son auteur, au CV pourtant bien rempli. Sur cette piste douce et sombre, des accords jazz résonnent d’une langueur animée, aux accents de fin de journée, en septembre.


Sufjan Stevens – « Romulus »

Mood : feuilles mortes

Quelques éclats secs et chauds dans une galaxie folk effervescente. Quelques châtaignes encore à l’abri dans leurs bogues fraîches. Le tout enveloppé du son cristallin d’un torrent répercuté par les versants d’une vallée encaissée. Un bon résumé, somme toute, des ambiances que Sufjan Stevens, avec sa voix dédoublée et chuintante, suscite sans effort.


Tinariwen – « Nànnuflày » feat. Kurt Vile & Mark Lanegan

Mood : désert transatlantique

En faisant appel aux grands du rock que sont Kurt Vile et Mark Lanegan, sans sacrifier aux traditions musicales touaregs dans lesquelles ils puisent leurs braises sonores depuis neuf albums, Tinariwen ont visé juste. Le résultat ? Un voyage planant entre canyons et dunes, une alliance réussie entre Nevada et Mauritanie, entre Sahara et Californie.


WILLOW – « Natives of the Windy Forest »

Mood : cérémonie aux confins

Jeunesse dorée et cerveau inspiré. Deux ingrédients dont disposait Willow Smith lors de son entrée remarquée dans le monde de la pop, qu’elle sut faire cohabiter avec un engagement tenace au service du respect de la dignité humaine. Cette sensibilité s’exprime à travers des textes foisonnants, parfois hallucinés, portés par une voix maîtrisée et modelable à l’envi. Attention, la transe n’est pas loin !


Courtney Barnett – « Hopefulessness »

Mood : oui… et puis non

Comment affronter les montagnes russes infinies de la vie ? C’est l’une des questions auxquelles l’Australienne Courtney Barnett tente de répondre, aidée en cela pour son talent rarement égalé de parolière. Au fil d’un morceau tout en crescendo, elle semble offrir une clé pour remettre de l’énergie dans les corps usés, pour tirer sa carcasse un peu plus loin, n’en déplaise aux vautours qui rodent.


TM Juke – « Form To Follow » feat. Kelster

Mood : jour de repos au bord de l’eau

Rares sont les musicien·nes qui savent produire un son original, au sens fort, tout en offrant à leur public un goût d’étrange familiarité. TM Juke en fait clairement partie, bien que ses compositions inclassables se fassent désirer depuis une dizaine d’année. Son premier disque, sorti en 2003, est un exemple de subtilité et d’équilibre, à même d’en faire la nouvelle BO de votre vie.