Houmous Musical #23

Publié le par

Notre Houmous Musical hebdo : une playlist rien que pour accorder vos humeurs quotidiennes à six titres bien trempés !

Juveniles – « Washed Away »

Mood : quart d’heure pensif

Il fait très chaud en ce début de mois d’août 2020. Tout le monde semble avoir pris son envol pour des contrées éloignées. Pendant ce temps, une ritournelle tourne dans nos oreilles en pleine phase. Ce morceau est taillé pour les étés introspectifs, entre deux eaux, immobiles avant la tempête.


Ratatat – « Neckbrace »

Mood : virée dans un coin obscur

À l’épicentre de la scène dance punk, Evan Mast et Mike Stroud osent, à travers leur duo Ratatat, fuir les conventions d’un genre marqué par Franz Ferdinand, !!! ou encore Electrelane. Les fans s’en réjouissent depuis l’époque où ils répondaient encore au doux nom de Cherry, plongeant entre deux ondes tremblées pour y glisser quelques sons enregistrés dans le réel. Délices électriques évoquant ici la course crépusculaire d’un rat entre égouts et caniveaux.


Arne Vinzon – « Les otaries »

Mood : délir/ce auto-dérisoire

« Mais il y a surtout des wapitis tout doux », comme la voix étrange d’Arne Vinzon, qui semble s’être perdu dans le zoo de Vincennes, peuplé d’otaries philosophes et d’éléphants hétéros. Cette joyeuse faune partage un point commun de taille : celui de ne pas se prendre au sérieux. Chaleureusement recommandé, avec un sourire en coin.


Califone – « Apple »

Mood : fuite ouatée

22 ans après sa naissance, enveloppé dans les bras de son créateur Tim Rutili, le projet Califone continue de présenter une sérieuse hémorragie créative, entre folk d’avant-garde et rock brumeux. « Apple » ne fait pas exception à la règle, avec ses clochettes, ses claves délicates et ses guitares dissonantes. Embarquez pour cinq minutes d’exploration, dans une jungle mentale toute de coton tissée.


Prequell – « Part V »

Mood : survol

Après avoir nagé dans la jungle, on vous propose de vous élever au-dessus, au son d’une mélodie martiale et planante à la fois, signée Thomas Roussel, alias Prequell. Cet habitué du milieu de la mode n’hésite pas à emprunter des sons à la NASA elle-même pour produire des morceaux ondoyants qui traînent leur public d’un abîme à l’autre sans jamais l’y laisser s’écraser.


vōx – « Swim Good »

Mood : menace aquatique

Celle qui pourrait être l’enfant légitime de Björk et de Lorde n’en est pas à son coup d’essai. Elle chante ici, d’une voix hantée, la sensation diffuse d’être poursuivie par un danger ombrageux, jamais clairement défini mais absolu. La peur nage dans son sillage, qu’elle sait troubler à la perfection pour ne pas être rattrapée.