Houmous Musical #10

Publié le par

Notre Houmous Musical hebdo : une playlist rien que pour accorder vos humeurs quotidiennes à six titres bien trempés !


Les trois titres de Jules Dublé


Nygel Panasco – « Le téléphone ne sonne plus »

Mood : déambulation, intérieur vide

Nygel Panasco vous veut du bien et croit encore à la magie. Toute la lumière n’a pas encore déserté le monde, renonçant à le transformer en immense chambre sans fenêtre, isolée, où l’on « mate trop de séries ». Des idées et des amertumes pour penser les galères du quotidien, sublimées par une production léchée et minimaliste. Parfait en ces temps de repli sur le familier, sur l’espace trop connu de nos quatre murs.


Mitski – « Washing Machine Heart »

Mood : des hauts, des bas

Préparez-vous à vous faire aspirer dans un vortex de mélodies obsédantes, dès que le son de Mitski Miyawaki aura passé le seuil de vos pavillons auriculaires. Sur ce morceau, la chanteuse nippo-étatsunienne questionne son identité en gémissant son cœur-machine à laver, possible reflet de son enfance ballottée entre treize pays différents. Un air entraînant au goût de reviens-y, c’est promis !


Allah-Las – « Pleasure »

Mood : fausse légèreté sur la plage

Encore des globe-trotters sonores, pour soulager l’envie pressante de voyager, impossible à satisfaire ! Originaires de Los Angeles, les joyeux drilles d’Allah-Las viennent de sortir leur quatrième opus, marqué par une exploration de plusieurs langues absentes de leurs créations antérieures. À la clé, une ambiance cosmopolite, qui teinte les après-midis de couleurs inondées de soleil.


Les trois titres de Claire Desfrançois


Jake Bugg – “Saviours of the City”

Mood : bal(l)ade mélancolique

Ce n’est toujours pas un retour en bonne et due forme pour le petit gars de Nottingham, qui continue d’égrener les singles sans annonce de prochain album. Le récent titre inédit de Jake Bugg est une magnifique et (trop) courte ballade nostalgique. De quoi ravir nos oreilles le temps d’une échappée urbaine toute douce. 


Everything Everything – “In Birdsong”

Mood : réflexion introspective

Everything Everything, le groupe de Manchester est de retour avec leur premier titre depuis 2018. « In Birdsongs » est une plongée dans ce qui construit la conscience humaine et une réflexion de Jonathan Higgs autour de l’hypothèse : « que ressentirais-je si j’étais le premier humain conscient de moi-même ». Accompagnée par un somptueux clip, le morceau est une montée progressive du duo synthé-voix vers un mur de son final indescriptible. Saisissant et hypnotisant. 


Muzz – “Broken Tambourine”

Mood : après-midi dans un cocon bien confortable 

Que se passe-t-il quand Paul Banks (Interpol), Josh Kaufman (musicien et producteur qui a collaboré avec The National et The War on Drugs) et Matt Barrick (batteur de Walkmen) décident enfin de lancer un groupe ensemble ? Des étincelles. Les trois amis en sont à trois singles, dont « Broken Tambourine ». Le morceau est un magnifique mariage entre les sonorités de The National et Interpol, qui conserve son caractère unique malgré tout. Cinq minutes réconfortantes et méditatives à la fois.