En Images : La Bobine fait son show à l’anneau de vitesse

Publié le par

Les festivals se succèdent mais ne se ressemblent pas à Grenoble. La crise sanitaire oblige tous les organisateurs à s’adapter mais cette année, tous sont déterminés pour cet été à proposer le plus d’évènements possibles. Après Le Magic Bus, c’est au tour de La Bobine, de prendre possession de la scène installée dans l’anneau de vitesse de la ville, avec son festival Bob’Out. (La Bob’in(e) – Bob’Out, vous l’avez ?). Au programme, 2 sessions par jour et des styles musicaux variés. Entre Musique du monde, post-punk et rock tout le monde a de quoi y trouver son compte. Zoom numérique sur les prestations de deux groupes qui y sont passés : Phat Dat et Unschooling.

Phat Dat

La prestation du groupe rhone-alpin n’aura laissé personne indifférent. Quelque part entre la pop psyché de Vampire Week-end et la cumbia de Los Bitchos, l’univers enchanteur du quatuor aura fait un beau pied de nez au temps maussade. A revoir dans de meilleures conditions (ambiance un peu plus festive, avec des spectateurs debout, par exemple) à coups sûrs

Unschooling

Rouen, un groupe de post-punk. Non, on ne vous parle pas ici de la déferlante MNNQNS (même si la comparaison saute aux yeux, forcément). Malgré quelques imprévus techniques, Unschooling a mis tout le monde d’accord sur quelques vérités qu’il fait bon de réviser lors de leur prestation au festival grenoblois : le punk, c’est quand même mieux debout et le rock n’est pas mort en France -et encore moins en Normandie, visiblement-.