De l’autre côté du miroir #5

Publié le par

Comme à son habitude, notre sélection de clips se veut éclectique et regorge de pépites punk issues de la scène actuelle, d’électro raffiné, de rock geek qui secoue les tympans, de folk apaisante et sarcastique, et de soul pour ces voix majestueuses qui appellent en choeur l’été. Montez dans la capsule, on décolle sous une pleine lune de clips talentueux !

Fontaines D.C. – « A Hero’s Death »

« Mais c’est Little Finger ! » a-t-on crié en choeur devant « A Hero’s Death », le nouveau clip déroutant de Fontaines D.C.. En effet, c’est Aiden Gillen (Game of Thrones, Peaky Blinders) qui enfile le costume d’un présentateur télé idéal, enthousiaste et dynamique. En revanche, derrière le rideau, tout son charisme s’engouffre dans une mélancolie nébuleuse, impalpable, démons qu’il tente de combattre par le jeu de son métier. Ce qu’on enfouit sous le tapis ressurgit toujours à un moment ou un autre. Pourtant, si la vidéo traduit un mal-être ambulant, le morceau incisif égaie les esprits de son meilleur optimisme. La bande de Dublin qui faisait une entrée fracassante sur la scène punk actuel l’an dernier avec Dogrel, un album déjà bien aiguisé, tire encore une fois dans le mil avec ce clip annonçant la sortie de son deuxième opus pour le 31 juillet prochain. 


Ben Lukas Boysen – « Medela »

Ben Lukas Boysen est de retour avec Mirage, un troisième album solo épatant accompagné de « Medela », un clip tout aussi brillant. D’emblée, la vidéo obsédante fait naître une certaine fascination pour ces sculptures en trois dimensions minutieusement confectionnées. Tandis qu’on assiste à une plongée inédite dans les abysses de l’être humain, surgit un questionnement opaque. En fait, l’évolution de ces cellules semble aussi bien renvoyer à la lente construction d’un nouvel être qu’à la languissante décomposition d’une âme, ruines perdues à jamais. « Medela » mène une exploration très réussie de ce qu’on ne saurait – voudrait ? – imaginer ou voir, le tout sur un morceau électronique d’une finesse esthétique exceptionnelle.


We Hate You Please Die – « Good Cie »

Après Kids Are Lo-Fi, un premier album super punk démentiel, le groupe au nom charmant de We Hate You Please Die débarque en plein confinement avec un titre inédit « Good Cie ». Dans un clip aux allures de Game Boy Color et Tamagochi, le groupe de Rouen s’attaque à l’image de soi sur les réseaux sociaux en reprenant avec une pointe d’humour les filtres proposés par Instagram. Blâmant un réseau qui pousse l’égocentrisme à son paroxysme, We Hate You Please Die souligne que publier des selfies avec des oreilles chat, un faux maquillage ou une loterie qui décide à quel chanteur français on ressemble, c’est très branché et souvent drôle, mais qu’il faudrait certainement arrêter d’en abuser au risque de passer pour un troupeau asservi. 


Hawa Sow & The Soul Seeders – « Yesterday » ft. Arnaud Fradin

Les grands talents se rencontrent, c’est pourquoi Hawa et sa team soul nous livrent un somptueux duo avec Arnaud Fradin, musicien renommé de la scène soul et blues actuelle. De l’alchimie parfaite entre ces deux voix émerge « Yesterday », un titre qui s’éloigne de la nostalgique maussade pour enchaîner le passé sous les étincelles d’un bouillon de vie. Véritable éclat de soleil, le morceau lance un appel à l’été tant attendu, et sera disponible sur Make It Happen, le premier album de Hawa Sow & The Soul Seeders à paraître le 13 mai prochain.


Stuck in the Sound – « Petit Chat »

Paré.es au décollage ? On embarque dans le nouveau vaisseau vintage de Stuck in the Sound pour une aventure toujours aussi geek et électrique ! Ces increvables, qu’on a rencontrés en cours de route avec leur troisième album Pursuit, fendent l’air du temps et poursuivent leur traversée sous la voûte céleste du rock’n’roll avec « Petit Chat », suave surnom pour un titre qui dépote, paru l’an dernier sur leur album Billy Believe. Une bande bien énervée qu’on vous recommande chaudement d’écouter !


Christian Lee Hutson – « Get The Old Band Back Together »

À travers cette folk tendre qu’on chérit tant, Christian Lee Hutson chante avec nonchalance et justesse le passé, celui qui nous cause des regrets et dans lequel on aimerait, encore, se baigner. Mais, dans « Get The Old Band Back Together », le musicien américain s’y attelle avec une pointe d’ironie. Comme beaucoup, il donnerait pour essorer l’éponge à souvenirs et replonger dans l’insouciance, mais le clip au goût d’une réminiscence sarcastique connaît aussi les dangers d’un apitoiement sur son sort. À trop vouloir se hisser en héros de la jeunesse éternelle, on s’étouffe de sanglots au lieu de dévorer la vie à l’infini. À méditer tout en folk, en attendant Beginners, son prochain album qui sortira le 29 mai !