Chiara Foschiani, des eaux troubles à la lumière

Publié le par

Trouble Maker est une œuvre dont les différents personnages, parfaitement symbiotiques et à l’écoute les uns des autres, forment l’identité sensible et lucide d’une artiste ayant dépassé le devenir pour, au fil de ses chansons, être entière et intègre.

De beaux lendemains

Les fêtes tournent mal. L’ivresse, la solitude, l’abandon des congénères peuvent plonger les plus émotifs d’entre nous dans un état de profonde introspection. Un amour avorté, une déception sentimentale ou amicale ; il suffit d’un petit rien pour déclencher la tempête. Chiara Foschiani convie, sur Trouble Maker, les héros et soutiens de ses désespoirs et de ses issues musicales et humaines. Sans jamais essayer de dissimuler sa fragilité mais, au contraire, en la transformant en une force cardiaque et rythmique synonyme d’éveil et de recommencement, elle observe et mord les chairs de la passivité. Elle est éclatante, de ces beautés vénéneuses que les films des années 1950 nous présentaient comme faibles tandis qu’elles régnaient en maîtresses ultimes. Son opus impose une identité chassant l’éphémère et dessinant admirablement les traits d’une carrière d’ores et déjà fabuleuse.

Visages

Comme sur sa pochette, les multiples personnalités de Chiara Foschiani communiquent tout au long du disque. Que ce soit sous forme de chœurs, d’échos chamaniques ou d’arrangements modifiant subrepticement mais essentiellement la narration, ces cinq pages d’un journal intime révélé au grand jour s’écrivent devant nos yeux, employant une terminologie musicale et vocale que l’on ne peut anticiper à aucun moment. De surprises en révélations, Trouble Maker positionne la compositrice au cœur de ses tableaux harmoniques, l’essence de ses pensées nourrissant les détails, saillies et méditations sereines ou enflammées d’une femme s’ouvrant autant à ses désirs qu’à leurs impossibilités concrètes. De l’incertitude à l’acceptation, elle se met en scène corps et âme afin de définir les voies éblouissantes de sa renaissance. Chiara Foschiani transforme l’éphémère en éternité, ses chansons tendres et épidermiques s’adressant à notre inconscient pour mieux en bouleverser les a priori et autres convictions infondées.

crédit : Jules Gorce

Trouble Maker de Chiara Foschiani, sorti le 9 avril 2021.


Retrouvez Chiara Foschiani sur FACEBOOK · TWITTER · INSTAGRAM · YOUTUBE