L’empereur contre-attaque : Caesaria hisse les voiles de son nouvel EP

Publié le par

Quatuor strasbourgeois bien allumé, Caesaria craque une allumette et fout le feu partout avec Connection Loss, troisième EP qui marque enfin notre adhésion décisive à leur univers tenace. En effet, le phénix électro/pop a déployé ses ailes rock et trouvé l’aiguillage parfait pour s’engouffrer sur les rails qui défilent à toute vitesse, crinière au vent et caractère bien affirmé.

crédit : Arnaud Ben Johnson Moser

Caesaria souffle sur les braises et lance sans plus attendre son feu d’artifice Connection Loss, constellation étincelante qui sonne l’urgence imminente. D’emblée, le titre d’ouverture – qui porte le même nom que l’EP – livre un état des lieux décisif : la substance électro/pop circule toujours dans les veines du groupe mais une injection de riffs vigoureux dote désormais le groupe d’un caractère fin et fort dont on se délecte inlassablement. Pour le meilleur, et certainement pas le pire, Caesaria nappe son gâteau électronique d’un rock acéré parfaitement maîtrisé.

Si ces musiciens acharnés s’abreuvent de nouveaux mélanges, ils ne rompent pas totalement avec leurs textures électroniques vernies, à l’instar de « Beast » aux mélodies entêtantes ou « Conversations » auxquelles on se mêle facilement. Mais notre coeur bat à grands coups pour le titre « Bright » et son crin coiffé comme Foals, son flow aux allures hip hop et ses notes graves, aussi engloutissantes qu’envoûtantes. À travers Connection Loss, le groupe prometteur s’attaque à notre monde essoufflé dans lequel l’hyper-connexion déshumanise les relations et entasse les égos. Faut-il tout brûler pour recommencer ? Le rock électro brut de décoffrage de Caesaria sonne comme d’éventuelles réponses et, surtout, comme une alarme fustigeante. 

Connection Loss de Caesaria, sorti le 6 mars 2020.


Écoutez Caesaria ici !

Retrouvez Caesaria sur leur SITEFACEBOOKINSTAGRAMTWITTERYOUTUBE