Britpop is not dead. Trois groupes à découvrir d’urgence !

Publié le par

Née au début des années 1990 dans des pubs miteux et des appartements spartiates transformés en salle de répèt’, la britpop a marqué toute une génération de mélomanes. Le mariage efficace des mélodies à la guitare inspirées du rock anglais des années 60, des tendances du moment provenant du Manchester et du rock alternatif, et de textes parfois provocateurs relatant les frustrations de la jeunesse anglaise ont permis la propagation du style bien au-delà des frontières de la Grande-Bretagne. Oasis, Blur, Radiohead ou encore Suede en tête de file ont popularisé le genre, jusqu’à l’amener sur les plateaux TV de l’époque ou l’immiscer dans les débats politiques. Le mouvement musical perd toutefois en force au passage de l’année 2000, concurrencé par d’autres genres musicaux. Pourtant, encore aujourd’hui, la querelle familiale entre les frères Gallagher (depuis la séparation d’Oasis en 2009) ou la rivalité Blur/Oasis agitent bien des médias. Dans l’actualité musicale également, de jeunes groupes reprennent le flambeau d’un genre qui a indéniablement perdu de son influence mais pas sa pertinence. On vous présente donc trois groupes so british, dont la bande son vous évoquera à coup sûr les meilleures années de la britpop !


The Lathums

Un an, c’est le temps dont aura eu besoin le quatuor de Wigan pour passer de groupe fraîchement lancé à phénomène médiatique d’outre-Manche. Quelque part entre Oasis, The Smiths, et les débuts d’Arctic Monkeys, The Lathums offrent un son carré et mature, des mélodies qui vous collent instantanément aux oreilles et une voix vibrante en la personne d’Alex Moore qui fait passer toutes les émotions à la fois. Et même si leurs versions studios sont d’une très belle qualité, c’est bien sur scène qu’ils se sont fait remarquer avec des apparitions dans des festivals prestigieux l’été dernier, et des places en premières parties de Blossoms et Gerry Cinnamon. En huit mois d’existence, donc. Inutile de préciser aussi que leur première tournée anglaise à l’automne dernier s’est complètement vendue en quelques jours, malgré des dates ajoutées et des changements de salles pour faire face à la demande. Un phénomène, on vous dit. Leur récent EP, Fight On, confirme tous les espoirs placés en eux avec quatre superbes titres. Coup de cœur pour le morceau qui a donné le titre de l’EP, « Fight On ». De futurs grands, à ne pas en douter.  


Buzzard Buzzard Buzzard

Ce quatuor-ci est né au Pays de Galles. Buzzard Buzzard Buzzard a ce don pour mélanger la folie psychédélique du glam-rock des années 70 aux mélodies captivantes des hymnes rock’n’roll de la britpop. Ils n’ont que quelques singles sortis sur les plateformes de streaming, mais déjà une solide réputation pour le show. On sait d’où vient l’énergie chaotique et contagieuse de celui-ci quand on sait que le chanteur de Buzzard Buzzard Buzzard, Tom Reese, est un fan inconditionnel de John Lennon et The Hives. Leur récent single « Hollywood Actors » fera partie de leur EP-album – dix titres, pour être précis – qui porte très bien son nom de The Non-Stop EP, à découvrir le 10 juillet prochain. L’été dernier, ils ont parcouru les scènes des festivals les plus en vus de l’Angleterre, du mythique The Great Escape au Live at Leeds en passant par Glastonbury. En attendant de connaître la première date française de ces quatre gallois déjantés, on vous laisse avec le clip de leur plus récent titre. 


Sports Team

Les six compères de Sports Team sont passés en quelques années de l’université d’Oxford à Londres, et du statut de « quasi inconnu » à « signés chez une major ». Cela faisait un moment qu’un personnage aussi picturesque que Liam Gallagher ou Alex Turner en la personne d’Alex Rice n’avait fait son apparition sur la fourmillante scène rock anglaise. Sports Team incarne cet esprit fier, insolent et un peu fou de la britpop, avec un son qui s’inspire autant de la vague post-punk actuelle que de leurs aînés de Manchester. Leurs concerts ont la réputation d’être complètement chaotiques – à raison, j’ai failli me prendre un pied de micro dans la tête au dernier où je suis allée – et ne laissent personne indifférent. Leur premier album, Deep Down Happy, sortira le 19 juin 2020. En attendant cet été, on se passe déjà en boucle le single « Going Soft »