« Dance Me » : on adhère au Bingo Club !

Publié le par

Une voix chaude, une atmosphère douce, tendre et embrassant les images qu’elle illustre ; « Dance Me » de Bingo Club nous fait sortir de nos isolements en soufflant sur nous un vent de liberté et de plaisir, tandis que nous glissons sur une piste de roller où nous pouvons être nous-mêmes, parmi des visages complices.

Sans restriction d’âge, de nationalité, de sexe ou de genre, « Dance Me » est accueillant et célèbre, à sa manière, la réunion ultime de celles et ceux qui ont accepté son invitation à la danse. Sous le soleil, patins aux pieds, nous nous laissons emporter par le rythme, les mouvements de chacune et de chacun, les envies spontanées. Accompagnant ces plans de relâchement et de soulagement, le titre de Bingo Club se fait sensuel, aimant, confident. On comprend d’autant mieux l’intention première de la chanson et de sa représentation visuelle : une solidarité face à la maladie, quand l’union d’êtres humains mobilisés et impliqués peut briser toutes les barrières étouffantes de symptômes que la médecine seule ne peut guérir. « I’m a different man with different glory. I come along […] Dance me dance me I’m roaming freely I’m out the cage and you’re around me. I move around. »

Le cadre de Venice Beach, ici filmé à la caméra Super 8 en avril 2018, dépasse pourtant les frontières du lieu qu’il dessine ; ce pourrait être un quartier oublié, sur un autre continent où, seuls, les habitants savent ce que donner veut dire. Le Bingo Club ne demande aucune contrepartie pour adhérer à ses avantages et plaisirs. Tout cela donne tellement envie, finalement, qu’on est prêt à se joindre au ballet, jusqu’à la guérison. En accueillant, à bras ouverts, celui qui chante ses douleurs et son désir de les dépasser.

Separated de Bingo Club, sortie en septembre 2020 chez Fuzo.


Retrouvez Bingo Club sur FACEBOOK INSTAGRAM SOUNDCLOUD